Une étude de cas pour les ingénieurs actuels ou en devenir: Notre partenaire SOPREMA se démarque lors de la construction du nouveau pont Samuel-de-Champlain
14 / Sep / 20

Une étude de cas pour les ingénieurs actuels ou en devenir: Notre partenaire SOPREMA se démarque lors de la construction du nouveau pont Samuel-de-Champlain

Après 53 ans de passages routiers incessants, soit environ 50 millions de véhicules par an, ainsi que d’épandage de sel de déglaçage, le pont Champlain avait atteint la fin de sa vie utile. En raison des contraintes météorologiques et de temps, deux technologies différentes ont été appliquées sur la nouvelle structure de 3,4 km : les membranes thermosoudables composées de bitume modifié aux polymères SBS (la gamme ANTIROCK) et le polyméthacrylate de méthyle ou PMMA (la gamme ALSAN CIVIL). Les averses de neige et de pluie ont bouleversé l’application de la gamme ANTIROCK. SOPREMA a donc proposé une autre technologie qui se prêtait mieux aux conditions climatiques du chantier : l’apprêt ALSAN CIVIL P70 et la membrane d’étanchéité ALSAN CIVIL 773, deux produits à base de PMMA. Cette membrane liquide, fabriquée au Québec, est pulvérisable même par temps froid, ce qui permet une vitesse d’exécution remarquable. En plus de sécher très rapidement, elle s’applique sur des surfaces irrégulières, contrairement à d’autres technologies.

Vous voulez en savoir plus ? Consultez l’étude de cas : //blog.soprema.ca/en/samuel-de-champlain-bridge-case-study

Merci et chapeau!, SOPREMA !

©2021 FOIQ  /  Design & code: Les Manifestes